La saison de la randonnée est ouverte

Le dimanche 7 avril, la journée de la randonnée organisée par L’OTSI s’est déroulée sous une météo clémente, les randonneurs sont partis en début de matinée pour un circuit de 7Km 500, à la découverte des croix de chemins, avec comme guide Pascal BOMONT adhérent de la section du club Vosgien de Remiremont, et de la Vallée des Arts et Patrimoine du Val-d’Ajol.

Le président du Club Vosgien Robert JACQUOT installé à la maison de la randonnée a initié des randonneurs à la lecture des cartes IGN : déchiffrement des symboles, la toponymie, hydrographie etc et surtout s’équiper d’une boussole pour ne pas perdre le Nord…indispensable pour les deux Maires présents du Val-d’Ajol et du Girmont-Val-d’Ajol.

Le club « Rando Découverte du Pays d’Hérival est parti en début après-midi avec une bonne trentaine de randonneurs à l’assaut des Feuillées, dont la Feuillé Nouvelle, ou les baigneurs de Plombières les Bains venaient en char tiré par des bœufs festoyer, danser et flâner en admirant le paysage, et la Feuillée Dorothée avec un point de vue imprenable sur la vallée de la Combeauté, et dont l’endroit a été foulé par Napoléon III venu écouter cette jeune paysanne, prénommée Dorothée, jouant de la musique sur un instrument nommé « l’Épinette » tout en savourant un verre de lait.

Patricia, de l’association Love on the Rocks, animait un atelier dessin sur cailloux pour les enfants et les parents.

Une animation nature était proposée par l’office de tourisme pour découvrir en famille avec l’aide de Maëva, la faune et la flore de façon ludique grâce à des panneaux didactiques et des jeux.

Les portes de l’école du Centre ouvertes à tous les Ajolais

Découvrir le lieu où les enfants vivent une partie de leur vie, de la maternelle jusqu’au CM2. Tel était le but de la matinée, « Portes ouvertes à l’école du Centre », organisée par les enseignants.

Les parents ont découvert le lieu de vie de leurs enfants durant les heures de cours de l’apprentissage du « vivre ensemble » malgré nos différences, et notre adaptation à apprendre la lecture, les maths et autres matières, qui paraissent parfois insolubles quand nous sommes écoliers.

L’école du Centre comprend deux entités :

L’école maternelle : 3 classes plus la salle de motricité, et l’école primaire, 8 classes, 1 salle d’informatique, une bibliothèque.

Le groupe est dirigé par Mme Audrey MATHIEU entourée de 10 professeurs des écoles, 3 ATSEM ou (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles et un professionnel chargé d’assister les enseignants des classes) …

La cour de l’école a été relookée, revêtement neuf et mise aux normes pour les personnes à mobilité réduite (PMR). Les anciens arbres malades ont été remplacés. Le marquage de jeux au sol, rassemble les élèves pendant les récréations.

Une garde périscolaire accueille les enfants à l’espace Dorothée.

L’association des parents d’élèves participe au financement de livres, de jeux pédagogiques, et d’aide aux sorties culturelles, cadeaux à Noël, en organisant des manifestations tout au long de l’année, (randonnées pédestres et VTT, vide grenier avec repas campagnard, les repas à emporter remplace la soirée dansante durant les travaux à la salle des fêtes), défilé et restauration à la foire aux andouilles, ETC .   

Décès du mois de Mars

02 mars : Mme PIERRE Claire née DAVAL à l’âge de 90 ans, mariée à Michel PIERRE (DCD), six enfants, demeurant au Val-d’Ajol.

8 mars : M Gilles BEAUMONT à l’âge de 89 ans, marié à Monique HENRY (DCD), trois enfants, demeurant route des scieries au Val-d’Ajol.

18 mars : Mme NURDIN Colette, née RICHARD, à l’âge de 89 ans, mariée en 1956 à M Georges NURDIN (DCD), pensionnaire à l’EHPAD au Val-d’Ajol.

22 mars : M Luc ROMARY, à l’âge de 65 ans, marié à Mme Jeannine THIERRY, trois enfants, demeurant Le Bas d’Hérival au Val-d’Ajol.

Chasse aux œufs de Pâques

Organisé par le Comité des Fêtes, la chasse aux œufs de Pâques prévue comme chaque année dans les trois parcs de la commune (Le square du Moulin, le jardin des Épinettes, et L’Ile aux enfants) s’est trouvée compromise par une pluie incessante tombant depuis quelques heures.

Les lapins de l’Ile aux enfants, squattant l’endroit pour ce printemps, ne pouvaient pas cacher les œufs déposés par les cloches dans leurs terriers inondés. La maîtresse des cloches pensa à les déposer sur le perron de la Mairie, en prévenant Frédérique la présidente du Comité des Fêtes pour trouver une solution….

M le Maire Thomas VINCENT accepta que la distribution ait lieu dans le hall de la Mairie et sous le chapiteau à l’extérieur.

Tous les enfants ayant bravé le mauvais temps n’ont pas eu le plaisir de chercher les œufs, mais ne sont pas rentrés bredouilles à la maison, les membres du comité ont remis un sachet garni de chocolats à tous.

Pour gagner le gros œuf en chocolat, il fallait plonger la main dans le carton rempli d’œufs multicolores, et sans regarder, sortir l’œuf en or.

Une chasse aux Rocks de Pâques arrosée de pluie

L’évènement était organisé par l’Association Love On The Rocks, avec Patricia aux commandes le samedi 30 mars à l’hôtel Enfoncé, dans la forêt du Chanot près du chalet forestier.

La pluie n’effraye pas le pèlerin, tous les participants inscrits ont bravé la pluie, pas question de rater cette chasse.

Chaque participant s’est vu remettre un petit questionnaire ludique, à remplir, tout en cherchant les cailloux disséminés aux abords des chemins déposés par deux grands lapins roses marchant sur deux pattes.

Des petits jeux extérieurs et un atelier de dessin sur cailloux étaient également installés, pour des petits, et des grands.

Au retour de la chasse les enfants ont été récompensés, pas par des cailloux !! mais des œufs en chocolat, et des jeux récréatifs, pour leur plus grand plaisir.

Quelques remerciements de Patricia, à toutes les personnes ayant participé à la réussite de cet après-midi divertissant.

La Commune de Le Val d’Ajol, notamment Sonia, qui l’a conseillée pour mettre en place son évènement, Caroline et Isabelle, Mme Étienne, les services techniques, et Mr le Maire pour l’autorisation accordée.

L’ONF, pour l’accord, afin d’organiser cette chasse en forêt.

Marcelin, Mélissa et Angélique (ses filles) pour l’aide à la déco.

Son sponsor du jour Gaëlle Oika Oika 88, pour le prêt des jeux extérieurs et certains des lots offerts.

Ses amies-collègues admins du groupe Love On The Rocks Lorraine, Edwige et Angélique, ainsi que leurs familles respectives.

Et pour terminer, ses mascottes « lapins » adorées, Maéva et Raphaël, sans qui son évènement n’aurait pas eu autant de charme et succès!

Photos : Love The Rocks, et l’écho des feuillées.

Reboisement : les élus du CMJ au chevet de la forêt

Les membres du conseil municipal des jeunes (CMJ) ont été invités par la commission syndicale des bois indivis (CSGBI), assistés des agents de L’ONF, à participer le samedi 30 mars à une plantation de conifères en forêt.

Suite aux dégâts causés par l’invasion de scolytes des parcelles de plantations d’épicéas ont été coupées à blanc sur certains secteurs du territoire.

C’est sur les hauteurs du Val-d’Ajol, au haut du Seux, que les agents de L’ONF attendaient le groupe d’enfants accompagné d’élus du conseil municipal pour participer à la plantation de 150 plants dont des pins de Salzmann, des mélèzes d’Europe, et des douglas.

Les élus du CMJ, ont déjà participé à des plantations en forêt, avec leur professeur de l’école primaire et à d’autres sorties nature avec les agents ONF de la commune, des sorties toujours très appréciées par les élèves et leurs accompagnateurs.

Pour les protéger des cervidés, trois tuteurs en bois entourent le plant, les chevreuils n’étant friands que des bourgeons de sapins, la pose de filet de protection est inutile.

M le Maire Thomas VINCENT a participé à la plantation, ainsi que quelques membres du conseil.

Matinée instructive, et conviviale pour tous.

Les arbres remplacés dans la cour de l’école du centre sont des Ginkgo.

Voici quelques jours, les élèves du cours de CM1 de l’école du Centre ont participé au remplacement de deux arbres dans la cour, malmenés par les intempéries et les turbulences des enfants, avec Véronique GALMICHE responsable des espaces verts de la commune, Audrey MATHIEU leur maîtresse et directrice de l’école et Philippe BIETTE adjoint au Maire.

Le Ginkgo biloba (famille des Ginkgoaceae, dont il est l’unique représentant) est un arbre originaire de Chine, et qui a des origines très anciennes : on lui accorde souvent le statut d' »arbre fossile » (expression cependant bien exagérée !). Il est classé parmi les conifères en dépit de son feuillage caduc qui ne ressemble aucunement à celui de ses congénères : les feuilles en éventail, souples et portées par un long pétiole, sont vert vif au printemps et en été, avant de prendre une somptueuse couleur jaune d’or à l’automne (ce qui a valu au gingko le nom d' »arbre aux 40 écus »).

Photos : Mairie duVal-d’Ajol.

Printemps précoce

Quelques photos du printemps 2024, pour oublier le temps pluvieux de ce Week-end de Pâques.

Les abeilles ont repris du service dans le Mirobolan ( variété de prumier précoce), ainsi que dans les parterres de jacinthes de la commune.

Théâtre : L’Express 70100

La troupe de théâtre « Les invendus » du Val-d’Ajol ont présenté « L’Express 70100 », à la salle des Fêtes.

La pièce a été écrite par Jérôme VUITTENEZ. L’histoire se déroule dans un wagon où vont se croiser des personnages hauts en couleur. Un couple chaud patate… une baronne qui aime son kiki… une dame âgée qui a l’œil… une « femme » surprenante… un agent de la SNCF « déraillé »…

Durant deux heures, les acteurs ont captivé le public, par leurs répliques, et comportements facétieux et hilarants.

 Pour sa dixième pièce présentée au public, le succès fut garanti, la salle était comble pour les 4 représentations.

L’assistance attend avec impatience le prochain rendez-vous.

Revivez en images et vidéos les moments forts de la pièce  » l’Express 70100″……

La Drague prisée par les disciples de St Pierre

Ils étaient prêts tous les pêcheurs, à l’heure prévue de l’ouverture de la pêche, sur les bords de la Combeauté et de ses ruisseaux, à lancer le bouchon dans les endroits repérés quelques jours avant, à la recherche des truites mises à l’eau quelques jours auparavant.

A l’étang de la Drague les pêcheurs s’étaient installés avec tout le matériel pour rester la journée à taquiner le poisson.

L’étang est prisé par les familles, beaucoup de pêcheurs Ajolais le connaissent depuis leur enfance, pour y avoir passé des heures à taquiner le poisson. Deux ou trois fois en saison, il y avait un alevinage important, et les berges étaient envahies de disciples de St Pierre de tout âge.

Le nouvel escalier accédant à la rivière depuis le square du moulin vient d’être installé par l’entreprise « MV Bois » du Val-d’Ajol, un atout de plus pour le parcours de pêche Not Kill.

Philippe Baumont le nouveau président de la société de pêche est satisfait, la météo était clémente, le niveau des cours d’eau excellent, et aucun pêcheur n’est rentré bredouille à la maison, sauf ceux qui pratiquent la remise à l’eau de leurs prises.

Décès du mois de Février

6 février : M Laurent LEUVREY, 83 ans, demeurant à le Val-d’Ajol, marié à Josette BOLMONT, deux enfants.

7 février : M Gilles TISSERAND, 59 ans, demeurant à le Val-d’Ajol, marié à Agnès BELUCHE, trois enfants.

12 février : M Marcel FLOT, 89 ans, demeurant à le Val-d’Ajol, marié à Suzanne DURUPT décédée, trois enfants.

16 février ; Mme Corinne GRISÉ  65 ans née demeurant à le Val-d’Ajol, marié à Philippe BALANDIER, trois enfants.

16 février : Mme Françoise GALLAIRE, 81 ans, demeurant à le Val-d’Ajol.

16 février :M Michel GROSJEAN, 88 ans, demeurant à le Val-d’Ajol,

19 février : Mme Jeanne FLEUROT, 96 ans, marié à Jules LEMERCIER décédé, demeurant à le Val-d’Ajol, (EHPAD).

22 février : Mme Geneviève JECHOUX, 84 ans, mariée à Roland HOUILLON décédé, cinq enfants demeurant à le Val-d’Ajol, (EHPAD).

24 février :M Bernard LAROCHE, 81 ans, marié à Georgette CHAMPENOIS, Trois enfants demeurant à le Val-d’Ajol.

28 février : M Julien CHAMAGNE, 80 ANS, marié à Christiane BROBECKER, un enfant, demeurant à le Val-d’Ajol.

Décès du mois de Janvier

01 janvier : M Claude PETITJEAN âgé de 82 ans, né à La Combelle au Val-d’Ajol, marié à Danielle en 1965, le couple demeurait à Saint-Loup-sur-Semouse (70).

04 janvier : M André MATHIOT à l’âge de 89 ans, né à La Banvoie au Val-d’Ajol, marié Denise JEANDOT DCD en 2011, quatre enfants.

08 janvier : Mme Andrée MATHIEU née VINCENT au Val-d’Ajol, mariée à Léon DCD en 1988, trois enfants. Pensionnaire à l’EHPAD le Châtelet à Remiremont.

24 janvier : M Daniel VINEL à l’âge de 78 ans, né au Val-d’Ajol, marié à Denise, trois enfants, demeurant à Arches.

24 janvier : Mme Geneviève GAVOYE, née Courroye, âgée de 88 ans.

Décès du mois de Décembre

avis de décès

7 déc : Mme Bernadette ROMARY à l’âge de 91 ans. Née à fougerolles, marié à Marcel ROMARY en 1955. Demeurant à Hamanxard section du Val-d’Ajol.

10 déc : Mme Cécile PIERRE née CREUSOT à l’âge de 91 ans.

11 déc : Mme Colette HANSER née PIERRE à l’âge de 84 ans.

13 déc : M Georges CLAUDE dit « Coco Frenot » à l’âge de 87 ans. Marié à Odile LECLERC en 1960, demeurant à Hamanxard section du Val-d’Ajol.

23 déc ; M André CLAUDE dit « Péké » à l’âge de 90 ans. Marié à Claire BRICE en 1959, demeurant au Val-d’Ajol.  Georges et André étaient frères.

28 déc : M Robert VALENTIN à l’âge de 85 ans. Marié à Élisabeth VILLEMIN en seconde noce, demeurant Fougerolles (70).

28 Déc : Mme Pascale CLaudon née CREUSOT à l’âge de 59 ans. Marié à Marcel CLAUDON en 1983 demeurant au Dandirand section du Val-d’Ajol.

28 déc: Mme Bernadette PERRIN née CLÉMENT à l’âge de 90 ans. Demeurant à Olichamp section du Val-d’Ajol.

Repeuplement de la Combeauté

En prévision de l’ouverture de la pêche le 9 mars vers 6H du matin, les membres de la société de pêche (l’AAPPMA) du Val-d’Ajol et du Girmont- Val-d’Ajol, ont procédé à l’alevinage de la rivière la Combeauté et du ruisseau de Méreille.

Dès 14h le jeudi 29 février toute l’équipe était à pied-d ’œuvre chaussée de bottes et munis de seaux, pour le transfert des truites « Fario » dans leur nouveau lieu de villégiature.

15kg de truites ont été déversés à l’étang de la Drague, et à 13 endroits sur la Combeauté, de la gendarmerie au pont de la Vêche, et 6 sur le ruisseau de Méreille, pour un total de 235 kilos de belles truites « Fario ».

Et cerise le gâteau !, en supplément, sur chaque point d’alevinage une truite d’environ 1 kg attend un disciple de St Pierre.

Un carnaval très animé et coloré à l’école du Centre

La dernière journée de classe pour les élèves de l’école du Centre, s’est terminée par un défilé coloré et musical sur le thème de carnaval.

La fête de carnaval annonce l’arrivée imminente du printemps, qui cette année semble précoce.

La cavalcade a commencé dans la cour, les élèves de cm² ont fait leur show, avant le départ pour la résidence « Val de Joye » où les attendaient les pensionnaires installés dans le hall, et de poursuivre la promenade dans le jardin, devant leurs parents conviés à cette manifestation.

Félicitations à tous les animateurs et aux enfants pour ce défilé carnavalesque.

Regardez le bonheur des enfants !!, que du plaisir pour leurs parents.

Marché du jour de la Foire aux Andouilles

Et Voilà !! après trois jours de liesse et de bonne « mouérende » le marché forain de la foire aux Andouilles clôture les festivités.

 le cru 2024 se termine sur des notes positives.

Petit rappel : plus de 80 personnes ont été intronisés, 45 confréries se sont déplacées dans la cité Ajolaise, et 50 000 visiteurs présents sur les trois jours, et, des montagnes d’Andouilles vendues.

Les exposants du chapiteau sont satisfaits, les bouchers locaux se sont retrouvés les étals vides, plus une andouille à vendre, en bref le cru 2024 a tenu ses promesses, même la météo était de la partie, juste une bonne averse en fin de journée le dimanche…

Retenez la date pour l’année prochaine : le troisième lundi de février, « la Confrérie de la docte insigne des Taste-Andouilles et Gandoyaux du Val-d’Ajol » fêtera ses 60 ans existence.

Les intronisés du lundi.

Le troisième lundi du mois de février est le jour officiel noté dans le calendrier des foires de France, en 1831.

Cette année est la 58ième édition, organisée par la confrérie des Taste-andouilles.

Une quarantaine de nouveaux membres ont été intronisés dans la plus pure des traditions. Portant la blaude, le Chapeau noir, et, l’écharpe rouge et verte floquée de quatre andouilles.

Les nouveaux intronisés ont prêté serment pour vanter les mérites de l’andouille par monts et par vaux, devant leurs amis, et badauds venus les encourager pour dépendre l’andouille, après avoir embrassé le cul du cochon, et être porteur du médaillon incrusté du blason de la confrérie.

Les intronisés invités :

David Percheron, invité d’honneur secrétaire générale de la Préfecture, dépendeur honoris causa ; Loïc Grosse, invité d’honneur sous-préfet directeur alerte et crise santé publique, dépendeur honoris causa ; Guilhem Pinault, invité d’honneur président de la société De Buyer, dépendeur honoris causa ; Nathalie Broutin, invitée d’honneur directrice à France Bleu sud Lorraine, dépendeur honoris causa ; Eric Pierré, invité d’honneur responsable du magasin De Buyer, maître dégustateur, et 35 autres personnes..

Remise du prix littéraire de l’andouille 2024

Appelé aussi « le Goncourt de la charcuterie »

Le prix littéraire de l’andouille 2024 a été attribué après délibération du jury à Mme Anne-Marie VINCENT de Uxegney. Elle a été intronisée au sein de la Confrérie et a reçu un superbe Gandoyau en cadeau. Elle a pu assister au repas de gala avec son époux, lui-même originaire du Val d’Ajol.

Poésie écrite sur du papier sulfurisé, d’une boucherie détenteur de la marque.

Aux gastronomes non avertis

Au Val-d’Ajol, sans faute, il vous faut aller,

C’est une belle cité, au creux de la vallée,

Où court la Combeauté, en toute tranquillité.

Tout de suite, ce village Vous l’aimerez.

Vous ne pourrez qu’entendre parler,

De sa foire ancestrale, célébrant la spécialité,

L’andouille, que vous devez à tout prix goûter,

Il y a tant de façon à l’accommoder.

Du pays des Chellos, avec elle vous repartirez,

Sa bague certifiant de la recette l’authenticité,

La reine de la confrérie, pour bien la déguster,

Quarante minutes, il vous faudra patienter.

A la tradition, vous ne pourrez qu’adhérer,

Le troisième lundi de février vous aussi, vous viendrez,

Avec le grand dépendeur, applaudir les intronisés,

Et peut-être un jour, le cochon vous l’embrasserez.

Et comme des milliers, vous ne pourrez plus rater,

Ces jours de fête, à la convivialité renommée,

Le fleuron Ajolais vous reviendrez célébrer,

Car à la gastronomie locale, on ne peut que succomber.

                                                                                     Anne-Marie VINCENT.

Un Marché toujours Gourmand

Durant les trois jours, une foule compacte a déambulé dans les allées du chapiteau installé sur la place du Sô accueillant les 55 producteurs venus des quatre coins de France, avec leurs spécialités issues de leur terroir, sans oublier les 4 bouchers Ajolais détenteurs de la marque Andouilles du Val-d’Ajol reconnaissable à sa bague ceinturant sa bedaine.  

Salon du livre régional

Le salon du livre s’est tenu comme à l’accoutumée le dimanche toute la journée, dans le grand salon de l’hôtel de Ville.

Étienne Curien délégué à l’organisation du salon présentait les auteurs au Président de la confrérie Gérard Vançon, et à M le Maire Thomas VINCENT accompagné de M. David PERCHERON, secrétaire général de la préfecture, d’élus et de représentants d’associations, ainsi que d’autres membres de confréries amies invités pour les festivités. 

Le salon est réservé aux auteurs de la région Lorraine.

Une vingtaine d’auteurs présentaient leurs ouvrages, contes pour enfants, romans livres documentaires ETC..

Parmi les nouveaux, une nouvelle association du Val-d’Ajol « Vallée des Arts et Patrimoine » en la présence de Mme Paulette QUENEY retraitée de l’éducation nationale.

L’association a édité une quinzaine de petits fascicules, dont chacun sur un thème différent : les 3 croix classées de la commune du Val-d’Ajol, la croix de Larrière, des Chênes et du Jaranceau, et d’autres sur le patrimoine, ainsi que quelques anecdotes sur le passé : Une école à Olichamp en 1655, la Chapelle du Hariol et le projet de sécession, l’énigne du cabaret de Noiregoutte, un drame au Hariol en 1743, la chaire de l’église, les vitraux de l’église, ETC..

Les livrets sont réunis dans deux pochettes au prix de 5€ l’unité, en vente auprès de l’association « Vallée des Arts et du Patrimoine » au 06.49.57.16.86 ou Mme Paulette QUENEY au 06.82.77.95.12.

Concours de la meilleure tourte à l’andouille

En partenariat avec l’académie Gourmande des Chaircutiers et son président Pascal BATAGNE.

Le président du jury était M. François LASCHAUX, M.O.F.

Cette année une catégorie « Espoirs » a été ajoutée, au concours de la meilleure tourte à l’andouille, catégorie réservée à 13 jeunes élèves de 3 CFA, en complément des pros et amateurs.

Cette année 32 personnes étaient en lice pour remporter le prix.

Toutes les tourtes ont été dégustées et analysées par 15 jurés attablés par groupes de cinq.

Les lauréats sont :

 Catégorie professionnels :

1er Julie HUGOT, 2ème Maxime GERARDIN, 3ème Jérôme DUVAL, Ajolais et employé à la Boucherie d’Aline et Arnaud DAVAL au VAL-D’Ajol.

 Catégorie espoirs : 1er Florian COLIN, 2ème Lorraine COURONNE, 3ème Fabian DUMONT.

Catégorie amateurs : 1er Matthieu SIEGEL, 2ème Guillaume TISSERAND, 3ème Dominique DURAND.

Les premiers de chaque catégorie ont été intronisés au sein de la Confrérie a l’occasion d’un chapitre exceptionnel le soir même.

Les Ambassadeurs des artisans chaircutiers ont également procédé à des intronisations dont M. le Maire du Val-d’Ajol Thomas VINCENT, le grand Dépendeur Philippe BIETTE, et notre vice-président Claude-Louis CONTOUX.

Le défilé des chars en thème libre

Les associations n’ont pas démérité les applaudissements du public toujours plus nombreux ce dimanche 18 février.

Le char de la confrérie des « Taste-Andouilles et gandoyaux du Val-d’Ajol » ouvrait la marche sur le thème de la dégustation de l’andouille à l’hôtel du Cygne, ou ce jour-là, il fût décidé de créer pour l’année suivante une Confrérie pour mettre à l’honneur cette saucisse de tripes (andeuille) en patois local, Andouille à ce jour, et en vanter les mérites, par monts et par vaux.

Organisé par le Comité de Foire et d’animations, voici l’ordre du défilé des chars :

Les Grognards ; Confrérie des Taste-Andouilles ; Confrérie (Tatare, Belges..) ; Les Amis du Plateau ; Musique de Bruyère ; Le FCA (Foot) ; Le Comité des Fêtes ; Les Sans Pistons ; L’École Ste Marie ; Les Patoisants ; Sol’ Sur’ Song’ ; Le Volley ; L’Harmonie Jeanne D’Arc : Les École Publiques ; Musique de Hadol ; Le Ô d’Hariol et le Trail Ajolais ; La FLAC ; Les Filtres et Tambours Comtois ; Les Gros Volants ; Les Jeunes Agriculteurs ; Les Berdi-Berdo ; Musique de Basse Sur le Rupt.

Les Confréries amies à l’honneur

Les Confréries bachiques et gastronomiques venues de Lorraine de Franche-Comté et autres régions ouvrent les festivités de la célèbre « Foire aux Andouilles »

50 nouveaux impétrants vont rejoindre les 4500 intronisés depuis la création en 1965 de la Confrérie des Taste-Andouilles et Gandoyaux du Val-d’Ajol.

En ce premier jour de foire, les brocanteurs occupaient les places du centre-ville, les effluves du marché gourmand attiraient les premiers clients, les confréries se préparaient pour le défilé, précédé par l’Harmonie Jeanne-d’Arc,

Les intronisations ont eu lieu, Place des Andouilles pour la circonstance.

En route pour trois jours de liesse.

Une brocante pour remonter le temps

Dès l’aurore, les organisateurs de la brocante étaient à pied d’œuvre pour recevoir la soixantaine d’exposants désireux de faire affaire avec les visiteurs venus acheter et déguster la célèbre andouille du Val-d’Ajol, et dénicher quelques objets utiles, rare, ou, introuvables, dans le circuit actuel.

Jean-Paul Romary président de l’association du Ô d’Hariol avec ses bénévoles avait la tâche d’installer tous les exposants avant la fermeture des rues, pour garantir la sécurité de tous.

Des petits points par milliers

De retour dans ses Vosges natales, Antoine AIZIER Ajolais de naissance dont sa famille est originaire du Val-d’Ajol depuis plusieurs générations, a exposé ses tableaux à la Salle des Fêtes durant une semaine.

Antoine a initié les élèves de deux classes de l’école primaire du centre à sa passion, dessiner d’un petit bonhomme et imaginer autour de lui une scène réaliste ou surréaliste constituée de points.

Article de Vosges matin paru le 6 février.

Thomas VINCENT présente ses voeux

C’est à la salle des fêtes que s’est déroulée la cérémonie des vœux, le dimanche 21 janvier.

Une salle comble attendait le nouveau Maire Thomas VINCENT, élu en octobre suite à la démission massive des élus de l’équipe municipale en place.

En prélude à la cérémonie, l’harmonie Jeanne-d’Arc a joué quelques partitions de musique, pour le plaisir des invités.

M le Mairie a présenté ses vœux à auditoire, il a évoqué les travaux réalisés et à venir pour la commune, ainsi que ceux de la Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionales, (CCPVM), Les travaux d’assainissement, du réseau d’eau, du gaz de ville, enfouissement des lignes électriques, téléphonique etc de Faymont étant terminés, c’est au lieu-dit « Les Rabeaux » qui vont faire l’objet du raccordement à la station d’épuration et autres réseaux. Le transfert de compétences à la CCPVM de l’eau et l’assainissement est prévu pour 2025. La suite des travaux de rénovation de la salle des Fêtes (cuisine et énergies).

Travaux d’études pour la rénovation de la cure, dans le cadre du projet petites villes de demain, fermeture de la piscine pour d’importants travaux pour une durée de 18 mois.

Revitalisation et d’amélioration de l’Habitat au sein des trois communes de CCPVM.

Le projet d’études pour la réalisation d’une voie verte venant de Fougerolles, empruntant l’ancienne voie ferrée. Rénovation du parcours de pêche, et prolongation du contrat avec le prestataire ONLYCAMP pour la gestion du camping.

Véronique MARCOT, vice-Présidente du Conseil Départemental, Christophe NAEGELEN, député, et Jean HINGRAY sénateur, ont présenté leurs vœux.

Noémie COLNOT, Marion MICHEL et Valentine PORA, trois jeunes Ajolaises ont été félicitées pour leur obtention du baccalauréat. Toutes les trois ont choisi de s’orienter vers des études de droit.

La soirée s’est terminée en causeries entre tous en dégustant la galette accompagnée du verre de l’amitié, le tout servi par l’équipe municipale en place.

Meilleurs vœux pour l’année 2024 !!!.

Rando Découverte du Pays d’Hérival

 L’assemblée générale de l’association « Rando Découverte du Pays d’Hérival a eu lieu le 22 janvier, à l’ancienne école de Courupt.

Plus des 3/4 des adhérents de l’assos étaient présents à la réunion, ainsi que M Philippe BIETTE adjoint au Maire, représentant M le Maire Thomas VINCENT, retenu à d’autres obligations.

La présidente Pascale TISSERAND retrace le fonctionnement de l’association :

Une randonnée est prévue chaque lundi après-midi toute l’année, et des randonnées de journée à partir du printemps jusqu’à l’automne.

Un séjour de quelques jours en juin dans une région de France, le repas du printemps au Girmont-Val-d’Ajol, et un autre en automne.

En juillet le club organise « une marche pour tous », sur la commune, la météo de 2023 n’a pas été de la partie (froide et humide), ainsi que d’autres sorties à thèmes dans les départements voisins.

Les règles de sécurité et de bonne conduite sont rappelées à tous surtout lors des cheminements et de la traversée des routes.

Pour l’organisation de la marche pour tous, la commune leur a alloué une subvention exceptionnelle pour l’achat de panneaux publicitaires.

La trésorerie est beau fixe, le représentant de la municipalité est remercié pour son aide en subventions et matérielle en cas de besoins.

Le club affiche plus d’une centaine d’adhérents, entre les départs et les nouveaux inscrits, dont 70 Ajolais et 30 des villages voisins. Le nombre reste stable depuis quelques années.

La moyenne est de 30 participants à chaque sortie.

Le montant de la cotisation est de 20€ pour l’année, plus 1€ à donner à chaque sortie pour la collation au retour de la randonnée.

Après son renouvellement, le bureau se compose ainsi :  

Présidente : Pascale, Vice-présidente : Francine.

Trésorier : Lucien, trésorier adjoint : Michel D.

Secrétaire : Jean-Pierre, secrétaire adjointe : Marie-Agnès.

 Titulaires : Patricia, Françoise, Marylou, Nicole, Christian, Jean-Paul.

 Suppléants (es) : Brigitte, Catherine, Claude.

L’assemblée générale s’est terminée par le partage de la galette des rois et le verre de l’amitié.

Trois distinctions remises lors de l’AG des donneurs de sang

L’assemblée générale des donneurs de sang du Val-d’Ajol et du Girmont-Val-d’Ajol a eu lieu le 19 janvier à la maison des associations en présence des représentants de l’amicale dont Éva GUIGNON est présidente depuis un an.

M le Maire Thomas VINCENT était présent, ainsi que les membres de l’association, œuvrant pour le bon fonctionnement lors des collectes sur la commune.

Une légère baisse est à déplorer au niveau de la collecte 2023, 293 prélevés contre 305 en 2022.

L’amicale va continuer à promouvoir les dons par le biais des réseaux sociaux en espérant trouver de nouveaux jeunes donneurs, « c’est le premier don qui compte » souligne Éva, « nous avons aussi besoin de personnes pouvant nous aider pour les cinq collectes annuelles. Pour une personne ce n’est pas un énorme investissement associatif dans l’année, mais il est indispensable pour la pérennité de l’amicale.

La présidente a eu le plaisir de remettre trois croix de chevalier du mérite du sang, une distinction existant depuis 1963 et attribuée aux donneurs qui s’investissent également dans les actions de promotion ou dans le fonctionnement des amicales au sein de la fédération.

Ainsi Odile LEUVREY, Lucie VIAL et Alain RICHARD, qui œuvrent pour l’organisation des collectes depuis un certain nombre années ont été décorés et chaleureusement remerciés.

Un don = à une vie sauvée.

Pour tous renseignements contacter le 06 42 69 32 66.

La pratique du recensement

Les agents recenseurs sont parfois négligents.  Celui chargé de recenser la Croisette en 1911 oubliait souvent de mentionner le nom de naissance des mères de famille, oubli pénalisant pour les amateurs de généalogie. Mais d’autres erreurs sont plus graves car elles touchent au principe même du recensement, à savoir déterminer la population exacte d’une commune à un instant déterminé. Ainsi Noël Romary, le marchand de chaussures et cordonnier fort sympathique et bien connu des Ajolais d’un certain âge, qui était né en 1906, passera 2 fois dans le collimateur des agents recenseurs, une première fois chez un de ses oncles à la Croisette puis une seconde fois au domicile de ses parents aux Œuvres.  Pour qui a bien connu le personnage, rien de très étonnant, car il avait la réputation d’un bon vivant, toujours jovial et un tantinet blagueur.

Mais le grand intérêt pour le chercheur ou l’historien est la mention pour chacun des individus de sa profession. Naturellement le métier de cultivateur remporte la palme un peu partout sur toute l’étendue de la commune du Val-d’Ajol, sauf à Faymont, au Dandirand, à Outremont et Hamanxard où les ouvriers l’emportent à une très large majorité du fait de la proximité des usines et des « casernes » ou cités ouvrières.

Mais souvent, y compris dans les fermes ainsi que dans les cités ouvrières de cette période, si les chefs de famille sont dits cultivateurs ou ouvriers, de nombreuses femmes sont dites brodeuses. 

Il existe par ailleurs, du moins au centre du village, de nombreuses couturières ou modistes, le plus souvent célibataires.

Enfin, ces recensements donnent une idée de l’abondance des artisans notamment des forgerons, sabotiers, menuisiers et charpentiers. Chaque section avait son maréchal-ferrant. Mais le chiffre le plus étonnant est sans doute le nombre de bistrots, auberges, cabarets, cafés ou débitants. Il en existe sur la commune en 1906 plus d’une centaine. Là encore chaque section avait son café qui faisait parfois un peu d’épicerie. Enfin si chaque section peu s’enorgueillir d’avoir son café en 1900, chaque entrée d’usine avait obligatoirement le sien.

Une telle abondance n’est pas exceptionnelle.  Des statistiques nationales font la démonstration que la norme était d’un café pour 80 habitants.

Au Champ de Fougerolles qui ne comptait qu’une dizaine de fermes, il y eut autrefois 4 bistrots. Une telle abondance se justifie pourtant par le nombre de paysans des « Hauts » qui devaient couper les foins dans la « Plaine », à la faux. Et de juin à septembre, il fait chaud ce qui assèche

les larynx les plus sobres.  En ce temps-là, chaque cultivateur de Croslières, du Prémourey, de Beaumont, de la Croisette ou de la Chaume avait au moins une parcelle de prairie dans la vallée où l’herbe était plus abondante et plus grasse.

L’un des bistrots du Champ n’était d’ailleurs que saisonnier. Il ne présentait en effet aucun intérêt l’hiver.  

L’étude des recensements permet aussi de se faire une idée de l’immigration.  Si les étrangers sont peu nombreux jusque 1850, leur nombre croit rapidement dans la seconde moitié du 19e. En effet, les grands chantiers comme la construction des voies ferrées ou de routes, l’aménagement des canaux de navigation, la construction de nombreux forts après la défaite de 1871 sont un appel d’air irréversible. D’autre part, le développement de l’industrie dans la vallée mobilise de nombreux entrepreneurs tels les Vaubourg et Lentsch qui seront des précurseurs avec leurs ouvriers italiens, suisses et parfois autrichiens.  La présence de cette population d’ouvriers souvent coupés de leur famille fait parfois la une des journaux de l’époque.  La consommation d’alcool est en effet la cause de nombreuses bagarres chaque fin de semaine, lorsque les ouvriers percevaient leu salaire.

En 1874, le maire qui s’inquiète de cette évolution des mœurs fait voter l’installation d’une gendarmerie au Val-d’Ajol au motif que le commun compte désormais plus de 2.000 ouvriers avec un fort pourcentage d’étrangers.  Enfin en 1881, le conseil municipal décide de supprimer les traditionnels affouages vu qu’une population de plus en plus importante a quitté la campagne pour mener une vie plus urbaine.  

 

Le recensement 2024

En partenariat avec l’INSÉE et la mairie, les habitants de la commune du Val-d’Ajol vont être recensés du 18 janvier au 16 février.

Cette opération a lieu tous les cinq ans.

 La mairie recrute des agents recenseurs parmi les habitants de la commune.

Un premier passage a déjà eu lieu pour informer la population Ajolaise, et vérifier les adresses des occupants des maisons ou appartements.

10 personnes vont sillonner le vaste territoire de la commune divisée en sections. Jean-Pierre REMY, Maryline PETITJEAN, Philippe BAUMONT Guy MATHIEU, François REGENNASS, Patricia PERRIN Nicolas HELDÉ, Jocelyne LYONNET, Nadine FLEUROT, Yvonne GURY. La coordinatrice des recenseurs est Agnès REMY. 2 recenseuses pour la commune du Girmont-Val-d’Ajol étaient présentes aux formations qui ont eu lieu sur deux demi-journées.

La personne désignée pour votre secteur se présentera à votre domicile, en journée, ou en soirée ou week-end si vous êtes absente lors de son premier passage. Vous avez deux options : soit remplir l’imprimé, soit en ligne en vous rendant sur le site « le-rencemsement-et-moi.fr » à partir du 18 janvier.

Le recenseur vous laissera 2 ou 3 jours pour remplir l’imprimé, il vous aidera si besoin.

La courtoisie est de mise pour les deux partis, le recenseur ayant accès aux questionnaires est tenu au secret professionnel.