Marie FEIVET revêt la robe d’avocat

atelier distillation ajolais

Fille de Denis et Marie-Noëlle FEIVET, exploitants agricoles retraités à la Croisette, Marie a poursuivi ses études supérieures à la faculté de droit de Nancy où elle a obtenu son master de droit pénal et de sciences criminelles, avant d’intégrer durant deux ans le centre régional de formation à la profession d’avocat.

Pour mémoire, le métier d’avocat, tout comme le code pénal, ont été instaurés en 1810. Les femmes, admises au barreau en 1910, représentent aujourd’hui plus de la moitié des effectifs (56%) sur un total de près de 70 000 avocats en France.

Un petit clin d’œil à d’autres aïeux immortalisés par le photographe vosgien, Joël Couchouron, passionné par les métiers d’antan et le monde paysan : les grands oncles de Marie qui distillent dans la ferme familiale à la Croisette, dans laquelle son grand-père a vu le jour.

Félicitations à Marie et ses parents.

Concernant la photographie : Atelier de distillation dans une dépendance de la ferme Feivet, aussi appelée « chez Jean Durand » par les voisins. Marcel marié mais sans enfant, Louis et Jean célibataires, vivaient tous ensemble dans la ferme familiale à la Croisette, la seule équipée d’un paratonnerre dans le hameau.